Cigarette électronique : a-t-elle des effets secondaires sur la santé ?

La cigarette électronique a aujourd’hui le vent en poupe. Alors que certains l’utilisent pour sortir du tabagisme, d’autres le testent pour intégrer petit à petit le monde du tabac. Cela signifie qu’il n’aide pas que pour le sevrage, mais peut aussi être une porte d’entrée dans le tabagisme. Qu’en est-il réellement et quels sont ses effets secondaires sur la santé ?

La cigarette électronique, un dispositif plus sain que la clope

Si on la compare avec la clope traditionnelle ou le tabac à rouler, la cigarette électronique reste un dispositif sain. Non seulement, elle ne nécessite pas de combustion, mais ne produit pas non plus du goudron, du monoxyde de carbone et des particules néfastes. Ces derniers sont pourtant les principales causes des cancers ou des maladies cardiaques reliées au tabac.

Qu’en est-il des cigarettes électroniques utilisant de la nicotine ?

La cigarette électronique en elle-même n’utilise pas de nicotine. C’est l’e-liquide que l’on utilise avec qui peut en contenir ou non, selon le goût de chacun. Cela implique que les vapoteurs ne sont pas tous soumis à l’effet de la nicotine, effet qui reste d’ailleurs minime.

Dans le tabac classique, la nicotine n’est pas trop à l’origine de maladies, mais plutôt de dépendance. C’est elle qui incite les fumeurs à ne pouvoir se passer de cigarettes. Dans les e-liquides, le taux de nicotine utilisé reste très faible et l’absence de combustion engendre une consommation lente du produit. Qui dit consommation lente dit pourtant peu de risque de dépendance et cela reste un point positif comparé à la clope classique.

Les vapoteurs peuvent même freiner encore davantage l’absorption de la nicotine en fonction de l’embout buccal utilisé. Il en existe plusieurs types dont les plus répandus sont le drip tip 510 ou drip tip 810. Ce sont des modèles classiques qui offrent une bonne quantité de vapeur, mais certains modèles sont plus étroits limitant ainsi la diffusion de vapeur. Et bien sûr, vous trouverez des modèles plus larges pour avoir une bonne dose de hit.

Quels sont les effets secondaires de la cigarette électronique ?

La majorité des études réalisées concernant la cigarette électronique n’ont pas permis de déceler des risques graves, du moins aussi graves que ceux occasionnés par le tabagisme classique, mais elle engendre quand même quelques effets secondaires parfois bons parfois non. Quels sont-ils ?

  • Ses effets sur les poumons :

Tous ceux qui sont passés de la clope classique à la cigarette électronique ont pu constater une nette amélioration de leurs fonctions pulmonaires. En effet, après avoir arrêté le tabac, ils ont retrouvé le goût des aliments, ils respirent mieux, ils toussent moins et surtout, ils ont moins d’expectoration. Il faut, de plus, savoir que vapoter n’est pas interdit même si la personne souffre déjà d’un cancer du poumon. Certes, le mieux serait d’arrêter totalement et fumer et vapoter, mais lorsque la dépendance au tabagisme est trop intense, mieux vaut s’orienter vers le vapotage qui reste quand même plus sain.

Attention toutefois, ses effets sur les poumons ne sont pas que positifs. En effet, les scientifiques ont aussi remarqué une légère baisse de la capacité pulmonaire chez les non-fumeurs qui ont commencé à vapoter. Cela reste néanmoins moindre par rapport aux effets de la cigarette traditionnelle. Et pour éviter d’empirer la situation, il est conseillé d’utiliser des e-liquides dépourvus d’huile parfumée qui est néfaste pour le système pulmonaire.

  • Ses effets sur le cœur :

Les fumeurs s’exposent quotidiennement aux maladies cardiovasculaires telles que l’infarctus, l’AVC, … En passant au vapotage, ils réduisent grandement ces risques. Et pour ceux qui veulent définitivement casser avec le tabagisme et tout ce qui l’entoure, le mieux serait d’utiliser des substituts nicotiniques.

Comme avec les poumons, la cigarette électronique engendre quand même quelques risques sur le cœur surtout chez ceux qui n’ont jamais fumé auparavant.

  • Ses effets sur le système respiratoire :

La vapeur dégagée par la cigarette électronique est à inhaler comme la fumée de la cigarette. C’est pour cela qu’elle peut entraîner une sensation d’irritation, voire de brûlure au niveau de la gorge ou encore une sécheresse au niveau de la bouche et de la gorge. Dans la plupart des cas, ce sont les e-liquides contenant de la nicotine qui sont à l’origine de cela. Dans les e-liquides dépourvus de nicotine, ces sensations restent légères, mais présentes quand même.

Il est également possible de réduire ces sensations gênantes en réduisant le hit de la vapeur et donc, en utilisant des drips tips plus étroits.

L’inhalation de la vapeur produite par la cigarette électronique peut engendrer des maux de tête, des vertiges ou encore des nausées chez les débutants. En cause : un liquide contenant un taux élevé de nicotine ou un hit trop fort.

En ce qui concerne ses effets directs sur le cerveau, elle n’en a pas puisqu’elle ne produit pas de monoxyde de carbone, responsable du manque d’oxygénation du cerveau chez les fumeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *