D’où nous vient l’informatique ? Petit rappel historique

Le terme informatique est bien plus récent que ce que la population ne le pense, il apparaît pour la première fois en 1957. C’est dans cette année-là que l’ingénieur allemand Karl Steinbuch crée le terme « Informatik » dans un essai intitulé : « Informatik Automatische Informationsverarbeitung », pouvant être traduit par : « Informatique, : traitement automatique de l’information ». Quelques années plus tard, en 1962, Philippe Dreyfus, l’ancien directeur du Centre national de calcul électronique de Bull, utilise pour la première fois en France ce terme pour son entreprise Société d’informatique appliquée (SIA). Durant cette même année, Walter Bauer, théologien allemand, crée la fameuse société américaine Informatics Inc. et, à partir de là, toutes les universités emploieront ce mot pour décrire la nouvelle discipline.

L’informatique est un mot-valise, qui rassemblerait les termes « information » et « automatique », puisque justement l’informatique est marquée par le désir d’automatiser certaines tâches réalisées pendant trop longtemps par l’homme, comme par exemple le calcul. En 1642, Blaise Pascal avait construit la première machine à calculer, capable d’effectuer des additions et des soustractions, afin de pouvoir se simplifier la tâche. L’informatique est un secteur spécialisé, aussi bien dans l’industriel que dans la technique. Elle permet aux machines de pouvoir exécuter des programmes informatiques, comme par exemple des robots ou encore des automates. Les champs d’application peuvent être aussi bien théorique que pratique. D’un point de vue théorique, il s’agit de façonner de nouveaux concepts et de créer de nouveaux modèles, tandis que d’un point de vue pratique, il s’agit de concrétiser ces mises en œuvre. Les domaines de l’informatique peuvent être très abstraits, comme la complexité algorithmique, alors que d’autres programmes sont eux bien plus concrets.

Un sens désormais très large…

Aujourd’hui, le terme informatique peut avoir plusieurs sens, tant le domaine industriel en rapport avec l’ordinateur que la science qui traite les informations par des algorithmes. Le domaine informatique est si vaste qu’aujourd’hui qu’il est absolument indispensable de ne pas tout mélanger et de savoir de quoi il s’agit ! Aussi, au moment de choisir une formation en informatique, il est nécessaire de lire attentivement le programme proposé ainsi que les débouchés. L’idéal est de trouver un compromis entre les possibilités qui s’offrent à vous, vos capacités et vos désirs.

…mais des spécialités toujours plus pointues

Nous vivons en effet dans une période de spécialisation. On peut trouver cela bien, inévitable, ou le critiquer, mais il s’agit dans tous les cas d’un fait qu’il n’est pas possible de nier et inverser le phénomène serait sans doute bien difficile. Cela ne concerne pas que l’informatique, évidemment. Dans le domaine de la médecine, par exemple, on constate que les étudiants souhaitent directement se spécialiser, devenir des experts dans telle ou telle spécialité. Résultat, il est de plus en plus compliqué de remplacer les médecins généralistes, les médecins de famille, et cela notamment dans les régions les plus isolées. En informatique, le phénomène semble moins problématique. Dans tous les cas, il convient d’avoir de bonnes connaissances générales avant de se lancer dans une spécialité comme l’intelligence artificielle, le génie logiciel, l’informatique industrielle, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *