L'impact d'El Niño 2015 sur le climat français

El Niño 2015 va-t-il impacter le climat français ?

El Niño est un phénomène océanique à grande échelle observé dans l’ensemble de la planète mais principalement dans l’océan Pacifique. Cette anomalie serait la principale cause de cette chaude année 2015, la plaçant ainsi en première position dans le classement des années les plus chaudes constatées depuis le début des relevés en 1880.

L’Europe et la France hors de danger ?

El Niño 2015 porte un impact énorme sur le régime des précipitations autour du Pacifique pouvant provoquer des hausses de température à certains endroits et des baisses de température à d’autres coins du globe. Bien que l’Europe et la France soient épargnées par les dérèglements pluvieux, elles ne sont néanmoins pas à l’abri de températures anormales.

Ainsi, certains prévisionnistes européens s’accordent à dire que l’hiver 2016 sera sans doute l’un des plus froids et ce depuis près d’un siècle. Cet impact direct sur les thermomètres européens s’explique notamment par la forte descente d’air en provenance du cercle polaire causée par El Niño. Bien évidemment, tout ceci ne reste que des prévisions, la science météorologique n’a rien d’exacte.

Et El Niño dans le reste du monde ?

De par son ampleur de cette année, notamment une hausse des températures de surface de la mer à plus de 2.2°C sur le mois de septembre, El Niño 2015 risque de fortement perturber le climat avoisinant la zone Pacifique de la Terre. Voici une petite liste des dégâts qu’il a pu causer cette année :

  • Un déficit pluviométrique en Afrique australe, Indonésie, Inde et dans les Caraïbes
  • Des tempêtes tropicales en Polynésie française
  • Davantage d’incendies dans les régions tropicales
  • Un excédent pluviométrique sur toute la côte ouest de l’Amérique du Sud, dans le Sud des Etats-Unis et une grosse partie nord de l’Amérique du Sud.
  • Une hausse des températures pendant les saisons concernées

En somme, nous allons retrouver un hiver doux et très humide sur le sud des Etats-Unis, tandis que le Québec et le nord-est des USA seront exposés à un froid glacial et des tempêtes de neige. L’Océanie et l’Asie du Sud vivront quant à eux un long épisode de sécheresse avec des typhons ponctuels.

Une relation entre le réchauffement climatique et El Niño 2015 ?

Actuellement, les modèles d’évolution climatique à la disposition des météorologues ne sont  pas encore parfaitement au point. Personne ne peut effectuer une analyse sur cette relation liant le réchauffement climatique et le fameux phénomène océanique et vice-versa. El Niño 2015 ne s’est donc pas crée par le biais de la rehausse de la météo sur Terre. Les météorologues seront plus à même de nous fournir des explications plus claires dans quelques années.

Une conclusion plutôt prometteuse pour l’Europe

Selon une étude scientifique réalisée par l’Agence américaine océanique et atmosphérique, la moyenne de la température planétaire est 0,9°C plus élevée que la normale. Mais n’ayez crainte pour la France et l’Europe, elles devraient être à priori épargnées par cette perturbation climatique. Hormis le fait qu’il faudra sans doute se vêtir avec quelques couches de vêtement supplémentaire durant cet hiver 2016. Rien n’est à signaler quant à la température en printemps et en été 2016.

Le réchauffement climatique observé sur toute la Terre
Le réchauffement climatique observé sur toute la Terre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *