Quelles sont les obligations des sociétés digitales en matière de protection des données ?

Actuellement, de plus en plus d’entreprises proposent des services en ligne. Afin de mieux se rapprocher de leur clientèle, ces sociétés ouvrent leur site internet. La digitalisation des activités oblige cependant les entrepreneurs à respecter certaines normes en matière de protection des données.

Les lois auxquelles il faudra se conformer

En France, les établissements  publics ou privés qui proposent des  services en ligne sont soumis à la loi informatique et libertés. Ce texte vise à protéger la vie privée des citoyens. Il oblige les entités responsables du traitement des données personnelles à se conformer à certaines normes. L’objectif est d’écarter tout risque de détournement du patrimoine numérique des internautes. Les administrateurs doivent alors sécuriser le système afin de prévenir d’éventuelles exfiltrations de données.

À partir de mai 2018, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) sera aussi en vigueur. Ce nouveau règlement sera applicable dans n’importe quel pays membre de l’Union européenne. Tous les établissements concernés doivent recruter un DPO et entamer une mise en conformité. Les négligences seront sanctionnées par une amende ou même par une cessation des activités.

Comment se conformer aux lois existantes ?

Gérer la protection des données nécessite des compétences particulières. Que cela soit pour se conformer aux dispositions de la loi informatique et libertés ou au projet de règlement sur les données personnelles, il faudra faire appel à un spécialiste. Les intéressés peuvent solliciter un CIL ou un DPO. Dans les deux cas, l’expert  pourra  procéder à un audit de mise en conformité CNIL. Par la suite, il s’occupera de toutes les opérations à mettre en œuvre. Par ailleurs, une correspondance avec une autorité de contrôle devra aussi être amorcée. Cela garantira l’obtention de certaines certifications pour que l’entreprise puisse poursuivre ses activités en toute quiétude.

En faisant appel à un prestataire, les dirigeants d’une société profitent d’un service personnalisé. Cela permettra de réduire le budget à mobiliser et de ne rien négliger. Le professionnel offrira un utilitaire pour améliorer la sécurité informatique de l’établissement. Les responsables pourront alors utiliser un logiciel DPO afin d’identifier rapidement des failles de sécurité. Ainsi, on écarte les risques de piratage et on parvient à prévenir les litiges juridiques avec les internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *