Espérance de vie plus longue chez les femmes avec enfants

Une espérance de vie allongée pour les femmes avec enfants

Selon une importante étude européenne, avoir au moins un enfant durant le cycle de la vie d’une femme réduirait son risque de mortalité de près de 20%.

Les femmes mises en avant

Des études scientifiques régulières sont menées sur les femmes depuis de nombreuses années, elles abordent toutes un sujet en commun : la cause de leur mortalité. Pouvant être lié à un facteur hormonal ou reproductif, les chercheurs ont établi une multitude d’expériences afin d’obtenir la réponse la plus rationnelle qui soit. Ainsi, les expérimentations antérieures ont déjà prouvé que la prise de contraception orale peut sensiblement augmenter le risque de cancer du sein, bien que cela dépende aussi du type de pilules prises.

Dernièrement, une publication issue de la cohorte EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition) a réuni plus de 500 000 femmes en provenance de divers pays européens. Parmi ces 500 000 adultes de sexe féminin, les deux tiers étaient âgées de 27 à 70 ans au moment du début de la démarche (entre 1992 et 2000).

L’allaitement et la contraception, deux éléments pouvant influencer le taux de mortalité chez la femme

Les chercheurs, responsables du dossier sur l’espérance de vie des femmes, ont réuni l’ensemble des données collectées par le groupe EPIC. Ils ont constaté, d’une manière générale, que les femmes ayant eu au moins un enfant possède un risque de décès inférieur à 20% en comparaison avec celles qui n’en ont jamais eu. Ce chiffre reste approximatifs, plusieurs analystes ont donc approfondi le sujet pour rentrer un peu plus dans les détails et ont noté des données complémentaires sur l’augmentation de l’espérance de vie :

  • 8% avec un seul enfant ;
  • 11% avec deux enfants ;
  • 15% avec trois enfants ;
  • 11% avec quatre enfants ;
  • 0% avec cinq enfants ;

En tenant compte de ces chiffres, nous pouvons constater que concevoir des enfants est bénéfique pour la vie d’une femme mais avec une certaine limite. Au-delà de 3 accouchements, l’espérance de vie s’amoindrit puis s’annule complètement si le chiffre devient trop important.

Les scientifiques ne trouvent pas d’explications d’ordre rationnel pour le moment, mais des suggestions axées sur l’environnement ont tout de même été émises. En effet, tout laisse à croire qu’au sein d’une famille nombreuse, les conditions de vie ne favorisent pas forcément une espérance de vie plus élevée.

Une étude au-delà des espérances initiales

L’objectif de l’étude scientifique, faite par EPIC et E3N, était initialement dédié à l’étude des différents impacts de l’alimentation sur le cancer en général et aussi le cancer du sein. Mais cette étude a pris une telle ampleur que les chercheurs se sont retrouvés avec un grand nombre de paramètres exploitables dans divers pôles de la santé chez les femmes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *