Pourquoi devenir auto entrepreneur dans le contexte post Covid ?

Pourquoi devenir auto entrepreneur dans le contexte post Covid ?

L’année 2020 aura été marquée par la pandémie de Covid-19 touchant le monde entier et ayant un impact très important sur l’économie mondiale et ce quel que soit le secteur d’activité. Et les micros entrepreneurs ont subi la crise de plein fouet notamment lors des mois d’avril et de mai durant lesquelles leur chiffre d’affaire fut nul. Mais aujourd’hui, même si l’économie repart doucement, créer un statut auto entrepreneur peut vous permettre de passer outre la frilosité des entreprises qui n’ont plus forcément les finances pour augmenter leurs effectifs.

Au plus bas durant la crise…

Avec le confinement, les personnes en auto entreprenariat on subit la crise de pleine face et n’ont donc pu travailler notamment entre avril et mars. Avec un chiffre d’affaire quasiment nul, les autos entrepreneurs ont vécu une période délicate. De plus, selon un sondage publié par L’Express, à la fin du mois d’avril, seul 6% d’entre eux ont pu échapper aux gouttes. Durant cette période, 450 000 micros entrepreneurs ont connu des difficultés financières puisque pour eux, c’est leur seule source de revenu.

… mais toujours vivant après

Même si le monde a changé pour les autos entrepreneurs à la mi-mars, ces derniers ont tout de même tenté de survivre durant le confinement. Oubliés dans un premier temps, les micros entrepreneurs ont pu compter sur la FNAE (Fédération Nationale des Autos Entrepreneurs) qui s’est battu afin de faire valoir les droits de ces derniers afin de préserver l’activité, même durant le confinement et ce jusqu’à sa sortie puisqu’il a fallu trouver des nouveaux modes de fonctionnement. Se lancer à son compte peut être un bon compromis et une expérience à faire face aux manques de visibilité de la part des entreprises dans

Des créations qui ne faiblissent pas

On aurait pu penser que la création d’une auto entreprise allait refroidir de très nombreuses personnes suite au Covid-19. Il n’en est rien puisqu’en mai dernier de très nombreuses création d’entreprise sont intervenues et ce dans n’importe quel secteurs selon les chiffres fourni par l’Insee. Toutefois, par rapport à 2019 la baisse est nette, notamment sur les premiers mois de l’année puisqu’une diminution de 27% est intervenue dans les créations de micros entreprises. Néanmoins, sur les 5 premiers mois de l’année 2020, l’engouement dans la création de l’auto entreprise n’a pas faiblit puisque le nombre de créations s’élevait à 137 410 selon les chiffres de la FNAE.

Une création rapide et simple

Pour devenir auto entrepreneur, il n’y a rien de plus simple et des sites internet vous permettent de créer cette dernière en seulement quelques clics. C’est notamment le cas d’espace-autoentrepeneur.com qui permet de créer une micro entreprise en seulement trois étapes. Dans un premier temps, il vous faudra vous inscrire au régime auto entrepreneur via un formulaire en ligne simplifié. Une fois cette première étape réalisée, les formalistes travaillant sur cette plateforme vont effectuer la vérification de votre dossier sous 24 heures afin que vous puissiez réaliser une inscription simple et efficace.

Enfin, une fois ces deux premières étapes franchies, cette plateforme va vous permettre d’effectuer une gestion ainsi qu’une facturation au quotidien avec des statistiques, création de devis, factures ainsi qu’un support illimité dans votre espace client. Devenir auto entrepreneur ressemble donc à un jeu d’enfant puisque cela est accessible à l’ensemble des citoyens français mais également ressortissants européens de plus de 16 ans. Vous pouvez vérifier les prérequis sur le site officiel du gouvernement. De plus, vous pouvez cumuler ce statut en plus d’un autre travail. Que vous soyez étudiant, retraité ou même salarié, devenir auto entrepreneur est tout à fait possible afin d’obtenir un revenu supplémentaire à la fin du mois.

arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *